Noix Vomique

Parce que nous sommes une nation qui s’enfonce fièrement

with 11 comments

.

TRAGIC ROUNDABOUT

So welcome to Britain the home of the rich and the poor

All drinking for sure

Spilling out of the pubs ans the bars and the clubs

Watch the hoard -all drunk as a Lord

Look at the state of us

Here comes the porcelain bus

Cos we’re a nation proudly falling, brawling, crawling…

Cos work is the curse of the drinking class

On the Tragic Roundabout

In every damn street won’t you raise a glass

To the Great British lager out

Bacardi, Vodaka drink to fall

In the High Street sun or rain

It’s the cafe culture free for all

Down the hatch there is no shame

The Colonels alone, drinking gin -on the phone to no-one

His marbles have gone

Now the kids are in bed and the parents can fight all they want

While the empties look on

.

Ne vous méprenez pas à propos de cette « nation qui s’enfonce fièrement » évoquée ici: il s’agit de la Grande-Bretagne. Certes, cela pourrait être la France, et l’on pourrait imaginer que le fantôme d’un Philippe Muray a inspiré cette chanson. D’ailleurs, on aurait tendance à conclure que « c’était mieux avant » lorsqu’on écoute tout l’album, cette Postcard From Britain où Captain Sensible et Paul Gray se demandent ce qu’est devenue la Grande-Bretagne d’antan: les vieux punks seraient-ils finalement des réacs? Ce ne serait pas si étonnant que cela: en 1976, les punks ne vomissaient-ils pas déjà la modernité?

Toujours est-il qu’une certaine nostalgie émane de cette Postcard From Britain, une nostalgie particulièrement perceptible dans une chanson, magnifique, comme « Forgotten High Streets« : « Now the High Streets they all look the same / Junk food outlets and corporate names / Could be anywhere – don’t take me there / The evidence is there for all to see ». En écoutant cet album, on réalise à quel point les retrouvailles, l’an dernier, de Captain Sensible, guitariste des fabuleux Damned, et Paul Gray, qui fut leur bassiste au début des années quatre-vingts, ont été fructueuses. Cela nous renvoie à l’époque où les Damned, premier groupe punk britannique à avoir enregistré un single puis un album, sortaient des disques splendides avec cette désinvolture dont ils étaient seuls capables. Bizarrement, le succès n’a jamais été à la mesure de leur talent -sans doute étaient-ils trop j’m’enfoutistes. En France, Captain Sensible est surtout connu pour « Wot« , cette parodie de rap enregistrée un soir de beuverie, un malentendu qui lui a finalement permis de gagner assez de fric pour produire ensuite des albums passionnants. Car Captain Sensible est davantage que cet énergumène qui passait chez Michel Drucker: punk authentique, guitariste hors-pair, il est aussi un excellent songwriter, grand mélodiste, toujours capable d’imaginer des arrangements qui rappellent parfois les Kinks ou encore Syd Barrett. A Postcard From Britain est en quelque sorte un retour aux sources: conformément au credo punk, le fameux Do It Yourself, les dix chansons qui le composent ont été enregistrées très rapidement, en quelques jours, avec le batteur Ant Thickett, dans le garage d’une amie. C’est comme s’il y avait urgence, et le cancer de la gorge dont souffre Paul Gray n’est pas la seule cause de cette précipitation: la colère à l’égard des politiciens est palpable, notamment dans une chanson comme « State Of The Nation« : « Ain’t you tired of hearing platitudes / While bonuses go through the roof / More politicians telling lies /There’s nothing more than I despise« . Les bobos parleront de populisme, ou n’en parleront pas: les Inrocks ont bien évidemment snobé la sortie de ce disque.

L’album, achevé dans la cuisine de Paul Gray et signé par The Sensible Gray Cells, est un digne successeur de Strawberries, l’album que les Damned publièrent en 1982: la révolte voisine ici avec de petites merveilles pop (« Queen For A Day« , « City Bird« , ou encore le psychédélique « Looking At You« , autant de chansons qui nous hantent et que l’on se surprend à hurler sous la douche). Vous trouverez ici des extraits de cet album hautement recommandable avec, en prime, quelques commentaires de l’inimitable Captain Sensible.

 

Written by Noix Vomique

24 avril 2014 at 11 h 15 min

Publié dans Uncategorized

11 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Vous me rappelez ma (brève) période punk (musicalement s’entend, hein?). Nostalgie…
    Mais je dois vous avouer que je n’ai jamais été séduit par les Damned, allez savoir pourquoi…
    En fait je crois que le groupe que je préférais était les Dead Kennedys (oui, je sais, ce n’est plus vraiment du punk, mais bon) dont j’aimais beaucoup l’humour acerbe.
    Enfin, c’est loin tout ça…

    Aristide

    24 avril 2014 at 19 h 43 min

  2. Allez, zou ! Un de leurs plus gros « tube ».
    Non, non, ne me remerciez pas.

    Aristide

    25 avril 2014 at 10 h 33 min

    • Ah, oui, les Dead Kennedys, c’était bien. « Too Drunk To Fuck » ou encore « Holiday In Cambodia » -quand Jello Biafra scande Pol… Pot! Pol… Pot! Mais dites-moi, Aristide, c’étaient quand même de fieffés gauchistes; vous auriez pu mal tourner!

      Noix Vomique

      25 avril 2014 at 15 h 28 min

      • Mais j’ai été un fieffé gauchiste, figurez-vous. Je ne m’en suis d’ailleurs jamais caché, même si je n’en suis pas plus fier que ça.

        Aristide

        25 avril 2014 at 17 h 45 min

        • Je suis arrivé sur les blogs des F+, Woland car il y avait une référence aux punks…. et effectivement, quand on voit les positions de Jello Biafra, le leader des DK, on se demande si Woland comprend l’anglais, ou ce qu’il écoute.
          Me suis toujours aussi demandé, comment on pouvait être un bigot catholique et se proclamer punk… Ca reste un mystère pour moi.
          Ceci dit, on trouve quand même ça sur internet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Punk_chr%C3%A9tien
          L’article est flou, avec aucune citation de groupes…; ça doit être aussi niais que les groupes de rock chrétien.

          Sinon, Sensible est surement un bon guitariste, mais sur les premiers albums des Damned… il est surtout le bassiste. Parler de guitariste virtuose chez Sensible, je veux bien… M’enfin, ça reste quand même des morceaux sur deux accords… si on veut de la virtuosité à la guitare chez les punks, faut plutôt aller du côté des Toy Dolls.

          Zebulon

          9 mai 2014 at 16 h 20 min

          • Zebulon,

            Les morceaux sur deux accords, on les trouve surtout sur les deux premiers albums des Damned, c’est-à-dire lorsque Captain Sensible était en effet à la basse. À l’époque, Brian James était le guitariste et composait la plupart des morceaux. Ensuite, à partir de Machine Gun Etiquette (1979), et jusqu’au dernier album, So Who’s Paranoid? (2008), Captain Sensible a pris le relais: dès lors, l’écriture et le son des Damned se sont indéniablement enrichis. Je persiste: Captain Sensible est un guitariste fantastique!

            Sinon, que vient faire ici cette histoire de bigots catholiques? Vous savez, on peut être réac sans être un bigot. De la même façon, on peut être chrétien et écouter de la vraie musique punk. C’est ça, la liberté: au contraire du communisme ou de l’islamisme, le christianisme n’est pas un totalitarisme. Quant à un hypothétique mouvement punk chrétien, là, ça fait peur. Comme tous les mélanges, ça risque de donner n’importe quoi.

            Noix Vomique

            10 mai 2014 at 15 h 37 min

  3. Les punks sont donc réacs ! Je suis encore plus inculte que j’imaginais….
    Beau billet.

    Didstat

    25 avril 2014 at 11 h 54 min

    • Didstat, oui, on pense souvent que les punks, sous-culture oblige, étaient forcément à gauche… Il faudrait peut-être que j’écrive un billet là-dessus…

      Noix Vomique

      25 avril 2014 at 15 h 33 min

  4. simplement Merci !

    On retrouve toujours les bons jambons dans les bonnes auberges.

    LeVertEstDansLeFruit

    25 avril 2014 at 23 h 24 min

  5. […] ils se demandent ce qu’est devenue la Grande-Bretagne d’antan. Il ne manquerait plus que cela: les vieux punks seraient-ils donc devenus des réacs? À ce stade, il est temps de rassurer les gardiens du cimetière avant qu’ils ne […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :