Noix Vomique

Une jeunesse française

with 16 comments

 

Medhi-Nemmouche-refuse-d-etre-extrade-en-Belgique

Certains se radicalisent en prison; d’autres, devant leur télévision, notamment lorsqu’ils entendent les journalistes répéter que le tueur du Musée juif de Bruxelles est français. Dit comme cela, on pourrait croire que ce Français qui tue des Juifs est un nostalgique de la France de Vichy. Or il s’appelle Mehdi Nemmouche et il revient de Syrie, où il a passé plus d’un an avec les djihadistes de l’État Islamique de l’Irak et du Levant: c’est sans doute l’un de ces Combattants pour la liberté que Laurent Fabius voulait tant aider. Ça devient lassant, à force: on s’attend à un tueur d’extrême-droite, un inconditionnel de René Bousquet qui collectionnerait les francisques, et on se retrouve avec un nouveau Mohamed Merah. Après l’attentat antisémite de Bruxelles du 24 mai, qui a fait 4 morts, certains, à gauche, n’avaient pourtant pas hésité à accuser l’extrême-droite, comme le maire communiste de Montreuil, qui avait dénoncé les «forces d’extrême-droite [qui] attisent des haines» ou encore ce journaliste de LCP qui avait profité de l’attentat pour appeler, dans un tweet, à «barrer la route au populisme dans les urnes». Le malheureux, son appel ne fut pas entendu: le lendemain, aux élections européennes, le Front national obtenait 25% des suffrages et devenait le premier parti de France.

Soudain, à gauche, on a semblé s’interroger sur les raisons de la montée du Front national. Inévitablement, certains ont fait le parallèle avec les années trente et l’émergence du Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei; on revient toujours à cette bonne vieille «reductio ad Hitlerum», quitte, pour cela, à exhumer cette pauvre Arlette Laguiller: «Vous savez, on a connu ça avec Hitler dans les années 30». Depuis les élections européennes de 1984, lorsque Jean-Marie Le Pen obtint 10,9 % des voix, force est de constater que le Front national n’en finit pas de progresser -on notera cependant que l’ascension du parti nazi fut autrement plus fulgurante, de 2,6% en mai 1928 à 37,4% en juillet 1932. Cela fait donc trente ans que nous pataugeons dans les années trente: durant tout ce temps, les gauchistes eurent largement le temps de se poser des questions. Mais au lieu de cela, ils se contentèrent de pousser des cris de vierge effarouchée. Leurs oreilles chastes ne supportaient pas d’entendre Jean-Marie Le Pen annoncer que la France se couvrirait de mosquées. L’affreux borgne ne jouait-il pas sur les peurs des Français en leur parlant de djihad? En réponse à ce discours plein de haine, il fallait chanter avec les Bérurier Noirs que «La jeunesse emmerde le Front national»; on s’achetait une conscience politique à peu de frais et, au revers des blousons, la petite main jaune remplaçait les badges des Sex Pistols et des Stranglers. Trente ans plus tard, la France a bien changé et un tiers de la jeunesse vote pour le Front national. À gauche, certains n’ont pas compris que la diabolisation a contribué à installer le parti de la famille Le Pen au centre de la vie politique; ils continuent à s’indigner et à mépriser l’électeur frontiste, à l’image de ces lycéens et étudiants qui ont manifesté jeudi dernier, gentils bobos qui récitent mécaniquement leur leçon devant les caméras de France 2: «bouh, les vilains électeurs du FN, ils sont racistes, ils sont contre l’immigration« . On se souvient d’une époque où ces jeunes pourfendeurs du fascisme étaient plus véhéments: ils étaient capables de débusquer l’antisémitisme jusque dans le moindre jeu de mot foireux de Jean-Marie Le Pen. Or, après l’attentat du Musée juif de Bruxelles, ils n’ont pas daigné descendre dans la rue pour dénoncer les horreurs de l’antisémitisme. Et maintenant que l’on connaît l’identité du tueur, s’ils descendent dans la rue, ce serait d’abord pour défendre la religion de l’amour et protester contre les amalgames.

Les médias nous répètent donc que Medhi Nemmouche est français. Est-ce cela, un français? Un multirécidiviste qui se radicalise en prison, part se battre en Syrie puis revient en Europe pour poursuivre le combat? L’école de la République n’aurait donc pas été capable de le civiliser? De lui transmettre l’amour de la France? On estime que 700 jeunes ont quitté la France, comme lui, pour rejoindre le djihad syrien. Au retour, cela fait potentiellement beaucoup de loups solitaires. Car, comme l’explique l’imam de Drancy, Hassem Chalghoumi, «en Syrie, ces jeunes côtoient le pire des conflits qui, soit, va les broyer physiquement, soit les détruire psychologiquement. Leur retour en France devient du coup une affaire d’État: imaginez 200 djihadistes totalement formatés contre l’Occident qui reviendraient un jour en France». En fait, l’arrestation de Mehdi Nemmouche pose de façon urgente la question de l’identité nationale: comme le souligne le Communiqué n°1718 du Parti de l’In-nocence, l’acquisition automatique de la nationalité française pour les enfants d’immigrés doit être abandonnée et la France ne devrait pas hésiter à déchoir de leur nationalité toutes les sous-merdes qui s’engagent, de près ou de loin, dans le djihad. Enfin, il serait temps de remettre en cause cette immigration de masse qui est ressentie, de plus en plus, comme une invasion. Pourquoi croyez-vous que la jeunesse vote pour le Front national?

Written by Noix Vomique

5 juin 2014 at 8 h 12 min

Publié dans Uncategorized

16 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] Certains se radicalisent en prison; d'autres, devant leur télévision, notamment lorsqu'ils entendent les journalistes répéter que le tueur du Musée juif de Bruxelles est français…  […]

  2. « Un Français originaire de Roubaix » fut la formule consacrée.
    Je pense, s’il en est encore temps, qu’on devrait abolir le droit du sol mais ça ne paraît pas à l’ordre du jour. Si on prend en compte votre billet précédent, ça ne ferait que limiter les dégâts…

    jacquesetienne

    5 juin 2014 at 9 h 19 min

    • Il y a plus urgent voyons !!!
      Mettre en place une parodie d’union (je ne puis me résoudre à utiliser le mot mariage !) entre invertis.
      Réaliser la réforme territoriale pour dépenser plus (au départ), pour faire peu d’économies (au final et dans une paire de décennies), monopoliser des ressources à des modifications technico-bureaucrariques, et perdre un peu plus d’identité locale en ne tenant pas compte des caractéristiques historiques et culturelles…
      Sinon, d’accord avec vous, bien entendu !

  3. Ce faisant Le Parisien rapproche tranquillement nationalité (française) et criminalité (la pire qui soit aujourd’hui).
    Or pour avoir rapproché nationalité et criminalité (même petite), Le Progrès vient d’être condamné, sur plainte d’associations (dites anti)racistes à incitation à la haine raciale.

    Geneviève Boyer

    5 juin 2014 at 10 h 53 min

    • Un article sur Causeur (« politiquement correct toi-même ») aborde ce sujet de la manipulation sémantique, ordonnée par le pouvoir et servilement appliquée par les médias.
      Ce qui revient à dire que l’information est interdite, ainsi que tout ce qui peut susciter la réflexion. Le mot d’ordre est d’accoler métonymiquement France/français à tout ce qui est de l’ordre de la saloperie.

      Geneviève Boyer

      5 juin 2014 at 11 h 19 min

    •  » Le Progrès vient d’être condamné » Vous êtes sure ?
      Merci beaucoup

      Monge

      5 juin 2014 at 13 h 14 min

      • C’est un article sur Bld-Voltaire, dont j’avais prélevé le titre (Le Progrès « puni » ..). A la lecture il s’avère ambigu, car basé sur une extrapolation. Bien que les pourfendeurs du soi-disant racisme des français ne soient, eux, que dans l’extrapolation, ce n’est pas une raison pour que je fasse pareil. Dont acte.

        Geneviève Boyer

        5 juin 2014 at 19 h 47 min

  4. Une autre jeunesse française :

    Malheureusement, elle a mal tourné.

    koltchak91120

    5 juin 2014 at 22 h 11 min

  5. Oups ! ça ne fonctionne pas.

    http://lechatdorleans.files.wordpress.com

    koltchak91120

    5 juin 2014 at 22 h 12 min

  6. Ce qui est amusant, en un sens, c’est que tous ces « humanistes » qui se récrient « mais ils sont français commevouzémoi ! » dès qu’on leur parle d’immigration, traitent en fait les êtres humains comme des briques ou des bouts de bois, que l’on peut changer indifféremment de place et disposer comme on veut.
    Pour eux vous êtes « Français » dès lors qu’on vous a donné un bout de papier où il est marqué que vous l’êtes, et rien de plus.
    Disparu le propre de l’homme, à savoir que les êtres humains ont certaines opinions sur le bien, le mal, le juste, l’injuste, le saint, l’impie, et autres choses du même genre, opinions qui sont intimement liées à des coutumes, des habitudes, des moeurs, des pratiques, et qui font précisément que les peuples ne sont pas interchangeables, qu’on ne peut pas les déplacer et les faire coexister à volonté.
    Traiter les hommes comme des choses, telle est la nouvelle définition de « l’humanisme ».

    Aristide

    5 juin 2014 at 22 h 14 min

    • Tout juste !
      « Humanisme » est devenu le synonyme de « mondialisme » ou de « globalisation », un bel exemple de manipulation sémantique dont parle Geneviève Boyer plus haut.
      « Pour eux vous êtes « Français » dès lors qu’on vous a donné un bout de papier où il est marqué que vous l’êtes, et rien de plus. » c’est un grand malheur et un bel exemple de la décadence intellectuelle de notre civilisation.
      Au fait, j’en profite pour vous féliciter pour vos articles rondement menés sur Ostracisme que je suis depuis longtemps (mais discrètement…) et je vais aller consulter ceux sur le féminisme dont vous parliez chez notre volatile préférée.
      Bien à vous.

  7. Les gauchistes et autres sectaires cherchent toujours le même bouc-émissaire (procédé pourtant qu’ils rejettent et combattent normalement mais nous ne sommes plus à un paradoxe près…), cela est plus aisé plutôt que de fournir des solutions aux problèmes quotidiens des français de souche soumis malgré eux au mondialisme, à une Europe prostituée au libéralisme, à un grand remplacement de moins ne moins discret,…
    Les émissions et « débats » sur les résultats des européennes ont été un festival de brassage d’air et de perte de temps en explications vaseuses et souvent fausses sur le vote FN, le « populisme » (quoi ? écouter le peuple, n’est-ce pas une bonne chose ?… les congés payés, le droit de grève,… sont populistes ??!!!…), et autres sujets tirés du chapeau gauchiste.
    Sinon, je me suis permis de rebloguer votre très bon billet afin qu’il soit affiché dans mon établissement nauséabond.
    Continuez à nous régaler. Merci.

  8. ces jeunes français( par protection gouvernementale des poules pondeuses) , n’ont pour la plupart jamais connu un seul Français de souche puisque dans leur ghetto et leur ecole ils ne côtoient que des gens venus, comme leurs parents, de bien au delà de nos ex frontières ,
    les seuls français de souche qu’ils voient a l’école sont les trop pauvres pour fuir le quartchier ou aller a l’école catholique privée , et ces souchiens s’intègrent aux nouveaux venus pour les aider dans le petit commerce et à tenir les murs !
    l’armée tant décriée leur donnait une chance de s’intégrer …

    mamedjo josette

    6 juin 2014 at 19 h 38 min

  9. Le djihad présente au moins l’avantage d’ouvrir les yeux à beaucoup de nos concitoyens jusqu’à présent inconscients du désastre. Hélas, il en reste encore plein qui font semblant de ne pas voir, sans compter que le nombre annoncé -700- n’impressionne guère, je pense d’ailleurs que c’est fait pour ça et que ce
    chiffre est très sous-évalué, ils sont forcément des milliers même si tous ne sont pas encore partis.
    Quant au droit du sol, nous penserons à la supprimer quand il sera trop tard, sinon ce serait déjà fait depuis longtemps.
    Amitiés.

    NOURATIN

    8 juin 2014 at 16 h 32 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :