Noix Vomique

Avec les socialistes, le Coran, c’est maintenant

Les socialistes, qui essaient de faire oublier la brutalité avec laquelle ils ont agressé Nicolas Sarkozy à Bayonne, ont allumé l’une de ces polémiques dont ils ont le secret. Ainsi, Manuel Valls a déclaré sur Twitter que le ministre de l’Intérieur «dépasse les bornes». Samedi matin, il remet cela sur RTL et Europe 1: «Ce sont des propos nauséabonds mais qui sont à l’image de la campagne de Nicolas Sarkozy, ce sont des propos qu’on l’on connaît déjà dans la bouche du ministre de l’Intérieur».

Les socialistes ne sont pas en restes. L’inénarrable Cécile Duflot écrivait sur Twitter: « jour après jour, M. Guéant continue de se vautrer comme un pourceau obsessionnel dans ses idées dégoutantes. »

Qu’a dit Claude Guéant pour révulser ainsi nos belles consciences de la gauche vertueuse et se faire traiter de « pourceau« ?

En fait, il n’a rien dit d’extraordinaire. Vendredi soir, lors d’un meeting de soutien à Nicolas Sarkozy près de Nancy, Claude Guéant a dénoncé la proposition socialiste d’accorder le droit de vote et d’éligibilité des étrangers non-européens lors des élections municipales. Des propos qu’il avait déjà tenus lorsqu’il y avait eu débat au sénat sur le même sujet. Pour lui, une telle loi serait la «porte ouverte au communautarisme»: «Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la présence de nourriture halal dans les cantines».

Claude Guéant a juste dit une simple vérité. Une vérité que la gauche veut garder secrète. Le vote et l’éligibilité des étrangers aux élections muncipales risque pourtant bien de renforcer le communautarisme. Mais il s’agit d’un tabou: dans cette campagne, les socialistes évitent soigneusement de parler de l’immigration, des banlieues ou encore de la percée de l’islamisme. Ils crient au scandale quand l’UMP en parle car, par pur calcul, ce sont des thèmes qu’ils entendent laisser au seul Front National.

Outre le halal obligatoire à la cantine, Claude Guéant a expliqué que le vote et l’éligibilité des étrangers pourraient entrainer l’imposition «de règlementations dans les horaires de piscine, qui [sont] contraire à nos principes de mixité», et «l’acceptation du port de maillot de bain de style burka».

Les propos de Claude Guéant «ne méritent que du mépris», a répondu la première secrétaire du PS, Martine Aubry. Sans doute se sent-elle visée. N’a-t-elle pas déjà institué des horaires réservés aux femmes dans les piscines de Lille?

On peut s’interroger. Pour plaire aux Francs-Maçons, François Hollande propose d’inscrire la laïcité dans la constitution. Or les socialistes, à l’instar de Martine Aubry, ont  l’habitude de se moquer ouvertement de la laïcité: Hollande n’a pas voté la loi sur l’interdiction du port de la burqa, et Daniel Vaillant, qui ne voit pas de problème dans les prières de rues, finance la construction d’une mosquée dans le XVIIIème arrondissement de Paris avec l’argent des contribuables. Avec les socialistes, le Coran, c’est maintenant.

La façon dont les socialistes bafouent la laïcité est sans doute plus scandaleuse que les propos de Claude Guéant. Le ministre de l’intérieur est en effet ici dans son rôle: il met en garde contre les dangers du communautarisme. Mais cela suffit à déclencher  des réactions indignées. À force de répétitions, il y a quelque chose de pavlovien dans cette indignation automatique des gauchistes dès que l’on évoque les effets de l’immigration. Il faut croire qu’ils ont été bien dressés.

Et en effet, ils ont été bien dressés, ces donneurs de leçons qui instruisent des procès en sorcellerie islamophobie. Mais dans quel but? Les réactions indignées aux propos de Claude Guéant sont en fait des contre-feux qui visent 3 objectifs:

1/ Masquer l’absence d’idées d’une gauche idéologiquement à bout de souffle parce que le monde a évolué plus rapidement qu’elle;

2/ Assimiler dans l’opinion publique l’UMP au FN;

3/ Intimider la droite en brandissant l’épouvantail du racisme pour qu’elle ne transgresse pas le tabou qui interdit de parler de l’immigration ou de l’islam.

Written by Noix Vomique

4 mars 2012 à 10 h 43 min

Publié dans Uncategorized

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Fine analyse.
    Je suis étonné que le PS n’aborde pas la question de l’immigration musulmane. Pour laisser la place libre au FN qui prendra des voix à Sarkozy? Parce qu’il a peur de perdre les voix de la gauche confortable? parce qu’il ne sait pas quoi dire? Parce qu’il espère que les leaders des minorités visibles qui sont au PS apporteront avec eux la masse des électeurs devenus français?

    Pangloss

    4 mars 2012 at 17 h 51 min

  2. Le coran c’est maintenant

    Excellent slogan (même si en toute rigueur il faudrait dire : la charia c’est maintenant)!

    Aristide

    4 mars 2012 at 18 h 07 min

  3. Bravo !

    jacquesetienne

    4 mars 2012 at 20 h 12 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :