Noix Vomique

L’hommage à Jules Ferry, l’homme pour qui toutes les civilisations n’avaient pas la même valeur

Mardi, François Hollande va commencer son quinquennat par un gag. Quelques heures après son investiture à l’Élysée, il ira en effet fleurir la statue de Jules Ferry. Or, dans un discours resté célèbre, le 28 juillet 1885 devant la chambre des députés, Jules Ferry justifiait ainsi la politique d’expansion coloniale de la France:

Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures… (Marques d’approbation sur les mêmes bancs à gauche – Nouvelles interruptions à l’extrême gauche et à droite.)

Nous éviterons de tomber dans l’anachronisme et nous n’instruirons pas le procès de Jules Ferry à l’aune d’une bien-pensance toute contemporaine. Mais quand même: n’est-il pas incongru, après la polémique que Claude Guéant avait provoqué en février dernier, de rendre hommage à un homme qui voulait « civiliser des races inférieures » ?

Souvenons-nous. Claude Guéant avait déclaré que toutes les civilisations ne se valaient pas: “Celles qui défendent l’humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient, celles qui défendent la liberté, l’égalité et la fraternité nous paraissent supérieures à celles qui acceptent la tyrannie, la minorité des femmes, la haine sociale ou ethnique“. Aussitôt, à gauche, on s’était indigné et on avait hurlé au nazisme. François Hollande avait estimé que c’était «une provocation de dire qu’il y a une hiérarchie entre les civilisations». Or, ce mardi, il a justement choisi de s’incliner devant la statue de Jules Ferry qui tenait des propos similaires. Certes, dans la mythologie des socialistes, Jules Ferry est avant tout un homme de gauche, à l’origine des lois scolaires. Peu importe, d’ailleurs, que ces lois soient finalement l’aboutissement d’un long processus qui, depuis la loi Guizot de 1833, a mûri pendant tout le XIXème siècle: on sait combien la gauche aime instrumentaliser l’histoire à son avantage. Et on pourrait d’ailleurs s’interroger sur la véritable signification de cet hommage.

En fait, quand il invoque la mission civilisatrice de la France et qu’il affirme que toutes les civilisations ne se valent pas, Jules Ferry  incarne bien les prétentions universalistes de la gauche: la gauche, persuadée qu’elle défend des valeurs supérieures, est toujours prête en effet à donner des leçons au monde entier. L’universalisme de gauche est à l’origine de la colonisation: merci à François Hollande d’avoir pensé à nous le rappeler.

Quoi? Ce n’est pas le sens de l’hommage à Jules Ferry? Après avoir vu tous ces drapeaux africains, le soir de son élection à la Bastille, François Hollande n’aurait pas choisi, dès son investiture, la voie de la repentance post-coloniale? Vincent Peillon, que l’on va sans doute devoir se coltiner comme ministre de l’Éducation, veille à ce que le catéchisme socialiste ne soit pas mal interprété. Il a donc précisé dimanche que c’était le Jules Ferry «des grandes lois scolaires, de la lettre aux instituteurs, de la scolarité obligatoire, de la laïcité, de la gratuité de l’école» qui sera honoré. Un peu comme François Mitterrand qui, président de la République, faisait fleurir chaque année la tombe du Maréchal Pétain sur l’île d’Yeu: n’était-ce pas le Maréchal Pétain «de la Première guerre mondiale» qu’il honorait?

Written by Noix Vomique

15 mai 2012 à 5 h 09 min

Publié dans Uncategorized

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je vous propose de jeter un oeil sur mon blog de même sensibilité que le vôtre, et de l’inscrire dans votre blogroll, avec réciprocité bien sûr: saucisson-pinard.blogspot.com
    D’avance merci et bonne continuation dans votre lutte contre le politiquement correct!

    Martel

    17 mai 2012 at 5 h 47 min

  2. J’ai déjà eu l’occasion de visiter votre blog et j’avais en tête de l’inscrire dans ma blogroll. Ce n’était qu’une question de temps…
    À bientôt.

    strychnos

    17 mai 2012 at 16 h 45 min

    • Merci! C’est également fait de mon côté. J’attends avec impatience votre analyse de ce gouvernement pléthorique!

      Martel

      17 mai 2012 at 21 h 38 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :