Noix Vomique

Régulation de la concurrence

Samedi, en réponse à la recrudescence de la violence, le Ministre de l’intérieur Manuel Valls avait réuni à Marseille des élus et des représentants de l’État dans le cadre de ce qu’il appelle pompeusement un « pacte national« . Des députés socialistes tels que Jean-Noël Guérini, mis en examen pour association de malfaiteurs, et Sylvie Andrieux, condamnée en première instance pour détournement de fonds publics, ont assisté à cette petite sauterie.

Quand on y pense, demander à Jean-Noël Guérini et à Sylvie Andrieux de lutter contre le grand banditisme, ça vaut son pesant de merde, c’est un peu comme si des marchands d’armes conventionnelles voulaient intervenir en Syrie pour punir Bachar Al-Assad d’utiliser des armes chimiques.

Written by Noix Vomique

10 septembre 2013 à 16 h 05 min

Publié dans Uncategorized

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bonjour Noix!
    Mais ce n’était pas une petite sauterie, simplement une réunion de la pègre.

    Pierre

    10 septembre 2013 at 16 h 18 min

  2. D’un autre côté, inviter le nouveau Mémé Guérini à une conférence sur le banditisme, c’est se donner les moyens de comprendre le phénomène.

    koltchak91120

    10 septembre 2013 at 17 h 37 min

  3. Savoureux, en effet.
    Nous tombons si vite que le mur du son a été franchi. C’est pourquoi nos hommes politiques n’entendent rien du grondement des masses.

    droitedavant

    10 septembre 2013 at 22 h 17 min

  4. Que voulez vous, ce sont des Socialistes, le jour où ils interdisent le Parti aux délinquants ils peuvent mettre la clé sous la porte.
    Amitiés.

    NOURATIN

    11 septembre 2013 at 19 h 18 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :