Noix Vomique

On a tous un petit peu d’Algérie en nous ?

En France, la coupe du monde de football semble enflammer le cœur des supporters de l’équipe d’Algérie. Après la victoire des Fennecs contre la Corée du Sud puis leur match nul contre la Russie, les scènes de liesse furent nombreuses, émaillées d’«incidents»: des forces de l’ordre furent caillassées, des voitures incendiées et des centre-villes vandalisés, si bien qu’à l’occasion du huitième de finale ce soir contre l’Allemagne, le ministère de l’intérieur a décidé de renforcer le dispositif de sécurité. On sera surpris qu’un gouvernement socialiste pense d’abord à être répressif alors qu’il s’agirait simplement d’être à l’écoute des supporters de l’équipe d’Algérie.

En effet, en brandissant les drapeaux de l’Algérie, un peu comme un soir d’élection présidentielle à la Bastille, ces supporters expriment avec force un sentiment national. De fait, ils privilégient les liens du sang. Et remettent en question, l’air de rien, le caractère systématique du droit du sol. Puisqu’ils revendiquent si bruyamment leur identité d’Algériens, le gouvernement français serait bien inspiré de satisfaire leur revendication, en leur permettant d’abandonner cette identité française qui leur a été imposée. On pourrait même songer à une politique de remigration vers le pays qui correspond à leur drapeau, un peu comme on a renvoyé les pieds-noirs en métropole en 1962.

Ceci dit, il n’est pas choquant que des enfants d’Algériens soutiennent l’équipe d’Algérie. Mais lorsque ce sont des gens qui n’ont rien à voir avec l’Algérie? Des suceurs de babouches, des collabos post-modernes? Ce matin, Aurélie Filippetti, ministre de la culture, expliquait que les matches de l’équipe d’Algérie la faisaient vibrer, avant d’ajouter: «on a tous un peu d’Algérie en nous». Que cherche-t-elle? Que l’on brandisse des drapeaux algériens et que l’on brûle des bagnoles? Doit-on soutenir les Fennecs au motif que «la France a une histoire particulière avec l’Algérie»? Faut-il rappeler à notre ministre que l’Algérie n’a pas voulu de cette histoire commune? Que la colonisation de l’Algérie n’est finalement qu’un détail dans l’histoire millénaire de la France? Que les liens qui unissent la France à l’Allemagne, depuis le Traité de Verdun en 843, sont autrement plus étroits? Tiens, d’ailleurs, ce soir, au nom de l’histoire, je soutiendrai l’équipe d’Allemagne. Certes, l’équipe d’Algérie ressemble, avec ses seize joueurs de nationalité française, à une seconde équipe de France. Mais on ne va quand même pas donner raison à François Mitterrand qui déclarait en 1954 que «l’Algérie, c’est la France»!

«On a tous un petit peu d’Algérie en nous». En fait, en y réfléchissant, ma seule part d’Algérie, c’est sans doute l’envie de torturer Filippetti, la torturer jusqu’à ce qu’elle ferme son claque-merde. Mais il ne manquerait plus que la nunuche aime la gégène.

 

Written by Noix Vomique

30 juin 2014 à 16 h 50 min

Publié dans Uncategorized

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1.  » On sera surpris qu’un gouvernement socialiste pense d’abord à être répressif  » ce n’est pas répressif mais préventif. Je chipote.

    Nicolas

    30 juin 2014 at 16 h 57 min

    • Ah oui, tiens, vous avez raison. C’est sans doute mon côté gauchiste contrarié: dès que je lis que l’on mobilise 25000 hommes supplémentaires, je pense aussitôt à de la répression!

      Noix Vomique

      30 juin 2014 at 17 h 55 min

  2. La France a aussi une histoire particulière avec l’Allemagne, et même bien plus intense, trois conflits dévastateurs c’est une relation bien plus passionné qu’une pauvre guerre d’indépendance gagnée par forfait…

    Buck Danny

    30 juin 2014 at 21 h 06 min

  3. « De fait, ils privilégient les liens du sang. Et remettent en question, l’air de rien, le caractère systématique du droit du sol ».

    Imparable.

    Anton

    1 juillet 2014 at 0 h 35 min

  4. Excellent !

    jacquesetienne

    1 juillet 2014 at 0 h 42 min

  5. Je déteste Filippetti mais pas l’Algérien qui l’a pénétrée. Il a saisi sa chance !

    Sur le fond, l’invasion algérienne en métropole – les accords d’Evian, quel gag ! – a interrompu le travail de détachement du peuple français de ses départements sud-méditerranéens, et, en ce sens, il reste de l’Algérie en nous.
    Surtout pour les plus vieux.

    captainluck

    1 juillet 2014 at 14 h 55 min

  6. Vous avez mille fois raison, imposer la France à ces malheureux Beurs est parfaitement
    scandaleux, la « remigration » apparaît comme une mesure de justice sociale à mettre en
    oeuvre dans les plus brefs délais!
    On pourrait bien, aussi, leur envoyer la belle Aurélie puisqu’elle est pleine d’Algérie mais
    je doute qu’ils en veuillent.
    Amitiés.

    NOURATIN

    1 juillet 2014 at 15 h 25 min

    • Si si, ils en voudront
      En tout cas, j’ai de plus en plus de mal à en vouloir, de la belle

      kobus van cleef

      10 juillet 2014 at 11 h 19 min

  7. J’ai bien peur que cette dégénérée de l’élite française soit une adepte de la gégène lors de ces soirées pittoresques des gens de la haute, toujours friands de décadence…
    Quant au débat sur le droit du sol ou du sang, il me semble qu’il faut les deux : être né en France et y avoir des ancêtres. Dans son dernier bouquin, Tillinac résume bien le sens de l’héritage dans ses fondamentaux du réac (p. 43) et ce que l’on doit à ses ascendants.
    Ces énergumènes n’ont pas d’ascendants ici, ils n’ont pas notre héritage, n’en sont pas dignes et n’en veulent pas tout simplement.
    Ayant un paternel pied-noir, j’ai un peu cette part merdique d’Algérie en moi mais que l’on m’a imposée, et nous ne sommes que quelques-uns dans ce cas. La majeure partie des français (des véritables FDS) n’ont rien à faire de ce pays, n’ont rien à voir avec ce peuple à qui la France a tout laissé clé en main et qui n’a pas su en profiter laissant un pays en ruine.
    La remigration s’impose pour que toute cette immigration si positive et ces talents, véritables ressources incomprises par les français, expriment tout leurs potentiels en Algérie afin d’élever ce pays au rang des grandes puissances mondiales, et toute leur solidarité avec les algériens restés au bled !

    Lebuchard courroucé

    23 juillet 2014 at 11 h 43 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :