Noix Vomique

Djihadistes français: les enfants terribles du gauchisme

génération mitterrand 1988-1995Ils ont une vingtaine d’années. À l’école et dans les médias, on leur a rabâché qu’ils vivaient dans le pays du racisme et de la haine: l’histoire de France semblait parfois se résumer à l’esclavage, à la colonisation, à la collaboration. Comment s’enorgueillir d’une telle nation? La France n’est-elle pas une moisissure qu’il faut foutre en l’air? Dans le même temps, on leur répétait que l’islam est une religion de paix et d’amour; les dirigeants politiques oubliaient de célébrer les batailles d’Austerlitz ou de Bouvines mais ne manquaient jamais de souhaiter un bon ramadan à leurs amis musulmans. Aussi, il faudrait s’étonner maintenant que les gamins les plus paumés se convertissent? S’étonner qu’ils finissent par rejoindre le djihad en Syrie? Certes, ils auraient pu être antifas. Mais non: eux, ils ont préféré le djihad. Sans doute, comme le souligne Franck Boizard, parce qu’ils croient trouver dans l’islamisme ce que la France d’aujourd’hui est incapable de leur donner: «une virilité, des repères, une cause, une aventure, une communauté, une religion et un avenir -même s’il est dans l’au-delà». Voilà qui n’est pas très moderne. Face à ces enfants terribles, qui mettent en évidence l’échec de l’école républicaine, les gauchistes devraient se faire du mouron; ceux qui en pincent pour Robespierre pourront toujours se consoler en pensant à toutes ces têtes qui seront joyeusement tranchées.

Written by Noix Vomique

18 novembre 2014 à 14 h 35 min

Publié dans Uncategorized

22 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. On reconnait l’arbre à ses fruits. Bien vue l’illustration😀

    Quant on voit les singeries du NPA, du Parti de Gauche (arrivé à rien), et autres officines du gauchisme, qui occupent la rue pour défendre le droit des palestiniens à avoir un Etat qu’ils refusèrent en 1948 au prétexte qu’ils ne pouvaient pas vivre sur la même terre que des juifs, que ces mêmes font des pieds et des mains pour qu’Israël libère Marwan Barghouti enfermé pour le meurtre de 5 israéliens et sa participation à 4 attentats, comment s’étonner que certains ne veuillent pas se contenter de battre le pavé parisien ?

    koltchak91120

    18 novembre 2014 at 16 h 51 min

  2. Je crois que vous êtes perdu. Tout ça rien à voir, Mitterand encore moins. Ce jeune garçon ne l’a quasiment pas connu et son influence, si influence il y a, serait chiraquienne et catholique de par son éducation.
    En plus si vous suivez ce Monsieur Boizard qui n’hésiterait pas à tuer comme ça ….loger une balle dans la tête….je crois plutôt que ça remet en cause toutes les idées reçues des gens comme lui.

    Didstat

    18 novembre 2014 at 19 h 49 min

    • Ah, Didstat, vous chipotez. J’ai mis cette illustration pour me marrer.
      Ceci dit, c’est sous la présidence de Mitterrand que l’on a commencé à déconstruire l’identité nationale: l’école et les médias ont été utilisés pour diffuser largement la triple idéologie de la repentance, du multiculturalisme et du culte de l’autre. Résultat: aujourd’hui, notre identité se lézarde et l’islamisme en profite pour prospérer.
      À ce propos, si vous trouvez Boizard trop violent, je vous conseille de lire les billets de Jacques Étienne et Christian Vanneste: ils sont tout-à-fait pertinents et ne heurteront pas votre côté bisounours.😉

      Noix Vomique

      18 novembre 2014 at 21 h 51 min

      • Ok. Je crois, au contraire, que si nous ne craignons pas un certain multiculturalisme, en étant sûr de nos valeurs et nos principes de tolérance etc.. Que nous affirmerons et éventuellement consoliderons notre identité française et européenne.
        N’ayons pas peur ..
        De tout temps , la jeunesse a cherché des chemins de traverse pour exister, se rebeller ou prendre le pouvoir,. La folie des hommes s’exprime mieux dans un cadre sectaire. Là, c’est le top
        Pour mon côté bisounours : je ne suis qu’un  » rocker » mais vous un punk …j’ai bien compris ?

        Didstat

        18 novembre 2014 at 23 h 37 min

        • Oh, vous savez, les réacs n’ont pas peur du multiculturalisme: ils n’en veulent pas, tout simplement!
          Sinon, oui, je suis persuadé qu’une identité forte pourrait nous permettre d’envisager sereinement la mondialisation. Le problème, c’est que vos copains gauchistes se sont employés depuis quarante ans à déconstruire cette identité…

          Noix Vomique

          18 novembre 2014 at 23 h 46 min

    • Didstat, quand le citoyen d’un pays met son bras au service d’une autre cause que celle de son pays, il n’y a que quelques noms pour le qualifier : traître ou renégat. Faut-il que notre époque et nos contemporains soient à ce point dégénérés pour avoir la moindre indulgence pour ces gens. Faut-il que vous soyez tous efféminés ou aveuglés pour oser leur trouver la moindre excuse. Quant à les imaginer ne disposant plus de leur libre arbitre, ce serait risible si ce n’était pas dramatique. Comme je l’ai dit à maintes reprises, le mal existe et s’incarne, sauf qu’en ces temps d’imbécillité on refuse de le voir, au point qu’on est prêt à leur trouver toutes les excuses du monde, les serrer contre notre sein pour les empêcher de partir, et une fois rentrés les accueillir à nouveau, comme si les simagrées de je ne sais quel centre pouvait les changer.

      Oui M. Didstat, quand une vipère tente de mordre, il n’y a qu’une chose à faire : lui écraser la tête d’un bon coup de talon. Personne ne fait cela de gaieté de cœur, mais à un moment donné, il faut bien avoir à l’esprit que des vies dépendent de ce qui sera entrepris. La vie de quelques traîtres en regard de celles d’innocents qui périront parce qu’à un moment donné, par lâcheté on s’est refusé à faire ce qu’il fallait. On a bien abattu Khaled Kelkal qui en regard de ces ordures avait moins de sang sur ses mains. A moins bien sûr qu’à vos yeux le sang des chrétiens et Yazidis de Syrie ou d’Irak n’ait pas la même valeur, et justifie la bienveillance de la France envers ces tristes individus traîtres à leur pays (je ne parle que pour les de souche convertis, les autres n’ont jamais été français).

      koltchak91120

      18 novembre 2014 at 23 h 14 min

      • Ils ont en effet perdu la raison mais il n’est pas question de les excuser.
        C’est le type de folie que la mondialisation nous a créé, car sans internet , beaucoup seraient des gangsters, des ultra d’un bord ou de l’autre, dans une secte ou dans un asile.
        Les français que vous qualifiez de souche sont bien décevants, non ?

        Didstat

        18 novembre 2014 at 23 h 44 min

        • J’ai lu ces deux messieurs. Tout cela est très bien écrit mais leur démonstration ne tient pas. Je me répète sûrement mais le comportement de quelques centaines de ces jeunes est le résultat du processus d’une dérive sectaire amplifiée par la mondialisation et son vecteur principal internet. A cet âge, on est a la recherche d’une identité toujours différente de celle de ses aïeux durant un moment ou plusieurs années. Problème de maturité tardive, d’une construction de la personnalité sur des bases erronées, …etc ….la cata….

          Didstat

          19 novembre 2014 at 0 h 04 min

          • Didstat, vous voulez dire que c’est juste une crise d’adolescence? C’est ça? Ils vont jusqu’en Syrie, s’engagent dans le djihad et commettent des crimes abominables, qualifiés de crimes contre l’humanité par l’ONU, juste parce qu’ils ont une puberté un peu compliquée et qu’ils veulent emmerder leurs parents? C’est doublement inquiétant. D’abord, que vous leur trouviez des excuses de ce type. Ensuite, cela signifierait que la société, l’école et les parents, qui fournissent normalement un cadre et des valeurs, ont échoué et que l’islamisme a finalement été plus attrayant…

            Noix Vomique

            19 novembre 2014 at 9 h 14 min

          • L’engagement se fait progressivement sur une échelle de perroquet. Tous les parcours signalés sont les mêmes. Sorti des prières et de l’écoute de discours incendiaires, on franchit le seuil de l’acte physique.

            A partir de là, c’est une progression à cliquet, on ne revient pas en arrière, c’est dangereux, connaître met en danger les autres, on ne permet pas les repentis, même en leur for intérieur ; le doute est déjà meurtrier. Il faut avancer au su de tous.

            Au bout du bout, il reste à prouver que l’ancien roumi est la meilleure créature d’Allah et quand on loupé les cours de philo, on sort le schlass et on égorge un pauvre type face à la caméra, comme pour dire, maman, tu me vois ? C’est aussi manière de brûler ses vaisseaux.

            Catoneo (@catoneo)

            19 novembre 2014 at 13 h 22 min

        • Didstat, puisqu’il apparaît que vous persistez à leur trouver quelque excuse, je ne vais pas perdre mon temps. Continuez donc à croire que ceux qui choisissent le mal sont fous si ça peut vous rassurer.

          koltchak91120

          19 novembre 2014 at 0 h 56 min

      • Koltchak, oui, ces types sont des traîtres. Aussi, la France ne peut pas les bombarder et, ensuite, lorsqu’ils seront fatigués de se battre, les accueillir avec bienveillance comme si c’était le fils prodigue. Ce serait de la schizophrénie. Espérons qu’une frappe aérienne les atteindra et les éliminera. Cela ne devrait pas être trop difficile: je soupçonne les islamistes de l’EI de les mettre en première ligne par calcul, juste pour nous impressionner.

        Noix Vomique

        19 novembre 2014 at 8 h 58 min

        • Dans le cas où une bombe les aurait manqués, on pourrait fort bien envoyer quelques nettoyeurs de nos services extérieurs afin de les éliminer sur place, avant qu’ils ne montent dans un avion.

          koltchak91120

          19 novembre 2014 at 9 h 21 min

      • « quand le citoyen d’un pays met son bras au service d’une autre cause que celle de son pays, il n’y a que quelques noms pour le qualifier : traître ou renégat. » <<<< Je ne suis pas tout à fait d'accord. L'Histoire est pleine d'exemples de jeunes hommes exaltés s'engageant pour des causes étrangères par goût de l'aventure et du risque. On peut penser à la guerre d'Espagne mais il y a aussi eu des aristocrates français partis combattre aux Etats-Unis pendant la guerre de Sécession (dans les deux camps), d'autres encore sont partis combattre aux côtés des Boers contre les Britanniques.

        Aujourd'hui il paraît que des Français combattent aux côtés des insurgés pro-russes dans le Donbass, des bikers hollandais aux côtés des Kurdes en Syrie. En réalité tous ces engagements n'ont rien de problématique. Ce n'est pas le fait de partir se battre à l'étranger en soi qui est un problème. Le problème est que devenir djihadiste revient à déclarer la guerre à son propre pays et à sa civilisation, à en devenir l'ennemi. C'est la cause qu'ils ont choisie qui en fait des traîtres et des ennemis, pas le fait en soi d'être parti combattre à l'étranger.

        Buck Danny

        19 novembre 2014 at 9 h 25 min

        • Je suis d’accord, il y a juste que je croyais que c’était suffisamment évident pour ne pas avoir à me livrer à cet exercice de développement.

          koltchak91120

          19 novembre 2014 at 9 h 32 min

  3. Nous commençons, maintenant, à contempler l’ampleur du désastre.
    Ce n’était pas faute de la part de nous autre Réacs, d’avoir alerté
    tous azimuts, d’avoir crié au feu depuis quarante ans. non
    seulement on ne nous a pas écoutés mais encore on nous a voués
    aux gémonies. Nous sommes les cassandres abhorrés du post-
    soixantehuiitardisme…hélas cela ne nous fait pas la jambe plus belle.
    On est vraiment foutu!
    Amitiés.

    NOURATIN

    19 novembre 2014 at 19 h 02 min

    • Mais pourquoi les réacs, vous ne séduisez pas ces jeunes ? Vous êtes virils, vous avez du poil au cul, vous allez dans les stades hurler votre haine des bamboulas qui jouent au foot, et pourtant, ils ne viennent pas…. Vous faites du racolage comme eux sur internet mais pareil, ça ne prend pas.
      Ils vous manque un petit truc. Vous devriez prendre des communicants.

      Thibaut Collin

      20 novembre 2014 at 11 h 31 min

      • Ah oui, pourquoi? C’est une bonne question, ça. Il y a sans doute un manque de compétitivité: c’est difficile de rivaliser avec des mecs qui vous promettent, une fois au paradis, plein de jeunes vierges aux grands yeux…

        Noix Vomique

        20 novembre 2014 at 23 h 13 min

      • Thibaut Collin, vous datez. Même les bamboulas ont été retirés du catalogue de la biscuiterie Saint-Michel.

        Rupert

        21 novembre 2014 at 11 h 12 min

      • Vous confondez Réacs et Hooligans, ça dénote une
        vaste culture. Quant aux communicants, nous n’en
        avons pas les moyens, les subventions c’est pour
        vous autres, les gens bien.

        NOURATIN

        23 novembre 2014 at 17 h 34 min

      • Pourquoi les « réacs » ne séduisent pas? L’attrait du mal, peut-être?
        Vous n’y croyez peut-être pas, voire certainement pas. Mais comme le dit Koltchak, le Mal existe, il est fascinant, et il s’incarne quand quelqu’un DECIDE d’y souscrire ou de s’y laisser aller.
        Concrètement, personne ne les a forcé à partir en Syrie, et auparavant à trouver un quelconque intérêt à ce que peuvent déblatérer les « prédicateurs » du coran.

        Popeye

        3 décembre 2014 at 9 h 16 min

  4. A reblogué ceci sur No One Is Innocent….

    Skandal

    2 décembre 2014 at 12 h 51 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :