Noix Vomique

Assassins

Charlie hebdo - Charb - Rire tue
.
Charlie hebdo - c_est dur d_etre aime par des cons - Cabu
.
Attentat Charlie Hebdo Policier tué.

.

.

Written by Noix Vomique

7 janvier 2015 à 18 h 49 min

Publié dans Uncategorized

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Charbonnier (Charb) était de Conflans Ste Honorine, je crois.

    Catoneo

    7 janvier 2015 at 18 h 53 min

    • Apparemment, oui.

      Noix Vomique

      7 janvier 2015 at 19 h 52 min

      • Saïd Kouachi travaillait en 2006 au stand « marée » du Leclerc de Conflans-les-Boutries et habitait la ville.

        Catoneo

        9 janvier 2015 at 9 h 56 min

  2. pas d’amalgam qu’ils disent ! mon oeil ! il y en aura d’autres, c’est bien parti pour que la guerre commence ,

    BOUTFIL

    7 janvier 2015 at 20 h 41 min

    • La guerre contre ceux qui raillent le messager d’Allah a commencé depuis longtemps. Elle a commencé, en fait, du temps de Mahomet :

      Petit extrait de ce qui fait office d’histoire sainte pour les musulmans :
      La biographie du prophète MAHOMET, de Ibn Hichâm, traduit par Wahib Atallah
      Fayard, 2004
      Chapitre V, Le Jihâd contre les juifs de Médine et de Khaybar
      L’Exécution du poète Ka’b Ibn Al-Achraf (Sîra, II, 51-58 )

      Après la bataille de Badr [mars 624, première victoire remportée par les musulmans], les habitants de Médine apprirent le nom de Quraychites [membres de la tribu arabe Quraych qui dirigeait la Mecque] qui y avaient péri. Emu par cette hécatombe, le poète juif Ka’b ibn al-Achraf, dont la mère appartenait aux Banû Nadîr [l’une des 3 tribus juives de Médine], clama son indignation : « Ce n’est pas juste ! Est-il possible que Muhammad ait tué tous ces hommes ! Ce sont les chefs des Quraych, les rois du monde ! Si cela est vrai, je le jure, être sous terre vaudra mieux que vivre dans la honte. »
      S’étant fait confirmer l’information, l’ennemi de Dieu partit de Médine pour La Mecque et s’y mit à exhorter les gens contre Muhammad et à composer des poèmes panégyriques pour se lamenter sur le sort des hommes jetés dans la fosse commune à Badr. Il revint ensuite à Médine et composa des poèmes d’amour compromettants pour les femmes musulmanes. Le Prophète dit alors à ses compagnons :
      – Qui me débarrassera d’Ibn Al-Achraf ?
      – Je m’en charge pour toi, Envoyé de Dieu, je le tuerai, lui répondit Muhammad ibn Maslama.
      – fais-le, si tu peux.

      Sha

      8 janvier 2015 at 2 h 48 min

  3. Hélas, nous n’avons encore rien vu, là ils ont juste réglé un
    compte avec les blasphémateurs, ils n’ont pas encore commencé
    à régler son compte à la France. Quand ils entameront ce second
    chapitre ce sera bien pire et nous ne perdons rien pour attendre.
    Hélas nous ne faisons que récolter ce que nous avons semé.
    Amitiés.

    NOURATIN

    8 janvier 2015 at 17 h 17 min

  4. Effectivement, la seule façon de mettre aux pieds du mur politiques et nos amis musulmans est de diffuser les fameuses caricatures …

    Juristique

    12 janvier 2015 at 12 h 03 min

  5. Le rire tue>? Oui! Mais rions quand même. Ce n’est que lorsque nous cesserons de rire qu’ils auront gagné.
    Et que Ganesh te caresse de sa trompe!

    Pangloss

    13 janvier 2015 at 13 h 54 min


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :