Noix Vomique

Drôle de campagne

with 14 comments

BH24032017

Nous sommes en train de vivre une campagne électorale étrange où les médias évitent soigneusement d’aborder les questions de fond. L’autorité de l’État ? Les déficits ? Le chômage? L’éducation nationale? La santé ? Les flux migratoires ? La menace islamiste ? L’avenir de l’Union européenne ? C’est comme si la France n’avait pas de défis à relever et, depuis deux mois, les médias préfèrent passer la vie de François Fillon au peigne fin, à la recherche de la faute qui le fera définitivement tomber. Une sorte de feuilleton judiciaire s’est donc opportunément substitué à la campagne. Pour enfoncer le clou, Christine Angot est invitée sur les plateaux de télévision pour hurler sur le candidat. C’est comme si nous étions en train de vivre la fin de la politique. Où sont les grands débats d’idées qui opposaient la gauche et la droite ? Dans ce contexte, l’émergence d’Emmanuel Macron n’est pas une surprise: l’ancien ministre de l’économie de François Hollande, qui entend profiter de la décomposition des appareils politiques traditionnels, se veut consensuel. Il a l’air brillant et parle beaucoup; mais on ne retient pas grand chose de ses discours. Ce n’est pas un problème: d’après les instituts de sondages, il serait devenu le favori de l’élection présidentielle et les Français auraient même oublié qu’il appartenait encore, il y a quelques mois, à l’équipe calamiteuse de François Hollande.

Emmanuel Macron a-t-il déjà gagné l’élection ? À quatre semaines du premier tour de la présidentielle, les enquêtes d’opinion nous montrent qu’un électeur sur deux est encore indécis. Les électeurs qui ont l’intention de voter Benoît Hamon ou Emmanuel Macron sont les moins sûrs de leur choix. À l’inverse, ceux qui sont prêts à voter pour Marine Le Pen et François Fillon semblent décidés et ne changeront pas d’avis. Cela veut dire que la droite est mobilisée et que son socle électoral est plus solide que celui de la gauche. Mais, surtout, que l’issue du scrutin est incertaine. Pour la première fois, la campagne ne se fera pas sur une idée forte mais sur une impulsion. Tout se jouera au dernier moment. Emmanuel Macron et les nombreux médias qui le soutiennent l’ont bien compris: ils sont en train d’utiliser la stratégie de vente qui vise normalement à provoquer un achat d’impulsion -ils veulent que le vote soit « machinal ». En nous répétant que Marine Le Pen est dangereuse et François Fillon corrompu, les médias sont en train de créer une situation d’urgence autour de la candidature d’Emmanuel Macron. Au dernier moment, les électeurs voteront pour Macron, sans savoir pourquoi, un peu comme on achète une confiserie lors du passage en caisse.

Publicités

Written by Noix Vomique

28 mars 2017 à 15 03 30 03303

Publié dans Uncategorized

14 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Une confiserie qui risque bien vite d’être écœurante.
    Quant à l’achat d’impulsion, voici comment on le rend attractif :
    http://www.causeur.fr/emmanuel-brigitte-macron-vanity-fair-niel-43463.html

    Macron est bien un produit marketing.
    PS : merci pour le lien.

    Fredi M.

    28 mars 2017 at 17 05 53 03533

    • Une confiserie pleine de colorants et de produits chimiques… Beurk. Il faut se méfier de ce genre de sucreries : l’addition risque d’être salée.

      Noix Vomique

      28 mars 2017 at 18 06 25 03253

  2. Tête de gondole, voilà qui est très bien résumé. Le truc qu’on ne met pas sur sa liste de courses, qui ne sert à rien, et qui alourdit la note.

    Al West

    28 mars 2017 at 19 07 05 03053

  3. excellente analyse, je reblogue

    Paul-Emic

    28 mars 2017 at 20 08 49 03493

  4. voilà un susucre qui va faire tomber les dents des petits…
    tant pis pour eux

    faudrait peut être leur dire que les dents ne repoussent jamais
    et que les implants ne durent pas toute la vie….surtout s’ils sont posés sur un os alvéolaire un peu mité

    le misoslame

    29 mars 2017 at 9 09 56 03563

  5. Très bon et très juste billet… Rien à rajouter

    falconhill

    29 mars 2017 at 17 05 02 03023

  6. Le marketing pourrait bien manquer les cibles abstentionnistes. J’ai toujours été farouchement hostile à l’idéologie du FN, mais dans le cas d’un duel Macron/Le Pen, je ne suis pas à l’abri d’une impulsion aveugle pour le bleu marine, même si a priori, je pense me réfugier dans l’abstention.

    Aiguille Verte

    31 mars 2017 at 19 07 13 03133

    • même si a priori, je pense me réfugier dans l’abstention.

      C’est pas bien.
      https://demainalaurore.blogspot.fr/2017/03/les-encouragements-vicieux-de-maxime.html

      Fredi M.

      1 avril 2017 at 23 11 03 04034

      • À 20 jours du 1er tour, rien n’est joué et je ne pense pas que nous aurons un second tour opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen. La baudruche Macron ne tiendra pas encore trois semaines et devrait se dégonfler. Risquons-nous à un pronostic. Marine Le Pen devrait arriver en tête au 1er tour et approcher des 30%. Fillon, Macron et Mélenchon devraient se retrouver dans un mouchoir de poche, autour de 16 ou 17%, certainement avec un léger avantage pour Fillon, parce qu’il a une assise électorale plus large et plus solide que les autres. Après, Nicolas Dupont-Aignan devrait créer la surprise et dépasser Hamon, autour de 8%. Jean Lassalle arrive ensuite, suivi des quatre autres petits candidats: ils se partagent le reste des voix. Voilà, ce pronostic n’est pas moins crédible que les sondages de BFM, ne me remerciez pas.

        Noix Vomique

        3 avril 2017 at 15 03 07 04074

  7. […] campagne électorale n’a jamais démarré, sans doute parce que la gauche n’a rien à dire. Le travail ne […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :