Noix Vomique

Archive for juin 2017

Façade démocratique

with 8 comments

200

Les journalistes répètent qu’Emmanuel Macron a tout dynamité. Or, il n’a même pas eu besoin de dynamite: l’édifice était tellement pourri qu’il suffisait de pousser la porte pour que les murs s’écroulent. Toutes les formations politiques habituelles ont été aplaties et, ce dimanche, le parti présidentiel devrait logiquement remporter une victoire éclatante -les médias lui promettent plus de 400 députés. Évidemment, ceux qui se sont fait ratatiner l’ont mauvaise: ils dénoncent l’abstention, qui est en effet historique, et se livrent à des calculs avaricieux -les 32,3 % obtenus par LREM ne représenteraient finalement que 15% du corps électoral; ils prédisent une assemblée de députés godillots, comme si, depuis le traité de Maastricht, les députés n’avaient pas l’habitude d’être des godillots; et ils supplient les électeurs, à l’instar d’un Jean-Luc Mélenchon, de ne pas donner les «pleins pouvoirs» au parti présidentiel. Pourtant, n’est-ce pas la règle du jeu? Pendant des années, tous ces losers, de gauche ou de droite, ont toujours fait ce qu’ils voulaient: n’agissaient-ils pas, alors, comme s’ils avaient les pleins pouvoirs? La roustasse de ces élections législatives n’est finalement pas si sévère lorsqu’on pense au mépris incessant des politiciens pour leurs électeurs: l’abstention aurait pu être largement supérieure et seul le fan-club d’Emmanuel Macron aurait dû se déplacer pour plébisciter son champion. Un parti présidentiel qui obtient 100% des suffrages exprimés: les journalistes, les yeux humides de plaisir, nous auraient encore expliqué que nous assistons à un formidable renouvellement de la classe politique. Or, ce renouvellement n’est qu’une façade: les visages changent mais le discours dominant reste le même. Que se passera-t-il lorsque cette dernière façade s’écroulera?

Written by Noix Vomique

16 juin 2017 at 10 10 02 06026

Publié dans Uncategorized